Montagnards de

Baudinard

La Marianne de Baudinard - photo Gilbert Suzan

Ameilh Etienne : cultivateur, né vers 1808 ou 1828, membre de la société. Reçu par Guieu Isidore le 8/8/51, dans un trou de l'éouvière, où l'on extrait le sable. Le 15/8/51, Simon Louis est reçu dans sa remise du quartier St Jean. Aurait, les nuits des 6, 7 et 8/12/51, joué les estafettes entre Baudinard et Salernes, Barjols et Moissac. Envoyé l'après midi du 6 à Montagnac porter les ordres d'Alter, il va jusqu'à Riez.

Adjoint en 1856. Maire de 1860 à 1862.

Audibert Basile : sergent de ville,

Autran Anastase: membre de la société.

Autran Joseph : cultivateur, né vers 1829,

Autran Joseph : né vers 1809, ne signe pas, reçu par Guichard à l'aire de Moissac. Dit être parti de force. A porté le drapeau rouge le 8.

Bagarry Jean : cultivateur, né vers 1818 à Bauduen, marié 2 enfants. Ne signe pas. Frère de Sébastien. Beau-frère d'Antoine Pellegrin, maréchal d'Artignosc ? Recruté par Pons menuisier. Reçu en mai 1851 par Jean C. et Pellegrin à la campagne de Guieu l'adjoint. Section de Fabre JB. Recrute Guieu Henri. Est-ce le Jean Baptiste Lambert Bagarry Chevalier d'Artignosc ?

Bagarry Sébastien : ménager, né vesr 1808,

Baptistin : cordonnier. Recrute Autran Joseph et Sage Louis, reçoit Sage Firmin le 16/8/51

Bastian Mathieu : né vers 1829,

Bech Alexis : cultivateur, né vers 1827, reçu à Moissac, le 6/12/51

Bech Clair : ménager, né vers 1796, reçu à Moissac, le 6/12/51 par Pellegrin et Martin Henri. Sollicité auparavant par Manen Pierre, mais aurait refusé. "Le 6/12, j'étais à la bastide de la forêt pour aider le sieur Simon à tuer le cochon lorsqu'on vint requérir ce dernier et je fus entraîné par eux."

Bourguet Pierre : cultivateur, né vers 1790,

Bourjac Antoine : maire, né vers 1785, . "Je n'avais aucune connaissance qu'il y avait dans la commune une société secrète." Maire en 1858. 24 ha et 296 f à Baudinard

Bourjac Auguste : ménager, né vers 1820,

Chauvin Pancrace : cultivateur, né vers 1820,

Constans Joseph : cultivateur, né vers 1827, reçu par Guichard le 6/12/51 à Moissac.

Constans Justin : cultivateur, né le 22/11/1810 à Montmeyan, fils de Joseph, berger, et de Marie Matheron. Le 22/2/1838, il épouse à Artignosc, Marie Constans, fille de Jean Baptiste Lazare et d'Elisabeth Constans. Ne sait pas signer. Reçu le 6/12/51 au départ par Guichard. Le 8, il voulait aller à la foire à Aups avec un troupeau de moutons.

Constans Marius : reçu le 6/12/51 à Moissac

Constans Joseph dit lou Mistraou : cultivateur, né vers 1807. Membre de la société. Recruté par Payan Louis. Reçu par Guichard, fin août 51 au bastidon de Simon rabassier, ou le 15/9/51 au bastidon de Simon Hyacinthe JB. Section de Pons menuisier. Etait à la réunion d'élection des chefs de section. Prend le fusil du garde de Sabran le 6.

Constans Parchalis : cultivateur, né vers 1833. Reçu le 6/12/51 à Moissac par Guichard et Guieu Isidore. Va chercher des fusils dans les bastides (Barbabelle, Vaumagne) le 6 au matin.

Dauphin Laurent : cultivateur, né vers 1816. Dit être non affilié

Dauphin Laurent : cultivateur, né vers 1798. Dit être non affilié

Dauphin Louis : dénoncé comme insurgé par l'instituteur.

Dauphin Lucide : Garde particulier de Sabran. Ne signe pas. Ni insurgé ni affilié. Remet le 6 au matin son fusil à Constans dit lou mistraou. Lui reprend le soir. Le lendemain, les fils Constans de Marius et de Mistraou reviennent le prendre, en vain.

Dauphin Sauveur : de l'Espéride ? fils de Dauphin Laurent, Section de Fabre. Il travaille dans la forêt le 6/12.

Fabre Jean-Baptiste : propriétaire, né à Baudinard le 25/6/1815. Jumeau de Marie, fils d'Isidore, propriétaire et de Rose Adélaïde Amiel. Son père Isidore était le bourgeois le plus riche de Baudinard, seul électeur censitaire du village.

Gailleur Louis : cultivateur, né vers 1811, fils de Romain qui en a 50 ! Se rend à Baudinard le 6 pour faire ferrer sa mule. A la société du niveau on

lui dit qu'il faut partir à Draguignan pour défendre la République. Reçu le 6/12/51 à Moissac par Pellegrin d'Artignosc et Martin Henri

Gailleur Romain : né vers 1801, signe,

Gamerre Charles : charretier, né vers 1801. Reçu par un étranger et Guchard en 11/51 au bastidon de Guichard Jean. Est allé à la foire du 8 avec sa charette.

Garcin Joseph Alphonse : cabaretier, beau-frère de Fabre, ménager à Aups. C'est dans sa maison qu'il y a la chambrée rouge. Membre de la société. Recruté par Peyrounel JB. Participe à la réunion de Sorps, début juillet 51.

Garcin Louis : recrute Trouin Melchior fin juin 51

Garcin Mathieu : maréchal, né vers 1798, signe. Dit ne pas être affilié et n'avoir jamais été sollicité. Dit avoir été entraîné dans la colonne garde la chambrée du niveau le 8.

Gariel Joseph Bonavenure : prêtre recteur de la paroisse de Baudinard, 1851 à 1858. N'est pas rouge.

Guichard André Joseph : Ménager, né vers 1808 ou 1813 à Baudinard, marié, 2 enfants. Sergent de ville. Petite aisance en 1855. Témoin à Artignosc du mariage de Joseph François Gérard et d'Hortance Martin, le 22/4/1851. Premier affilié de Baudinard. A recruté à Baudinard et dans les communes des environs (Aups et Bauduen par exemple). S'est rendu à Régusse pour le romérage et y a mis sur pied la réunion de Sorps. Participe à la réunion de Sorps, début juillet 51. Appelle la population à se rassembler le 6 au matin et le 8. les individus de cette dernière commune qui ne faisaient pas partie des sociétés secrètes, les a fait placer à genoux et contraint sous la menace à se faire recevoir et à prêter serment. Très exalté et dangereux. , présent à Baudinard le 9/4/53. Le 17/5/53, il n'a toujours pas rejoint Castres. Le juge de paix le dit toujours rouge et l'instituteur l'accuse de participer à des réunions secrètes. En octobre 55, il figure sur la liste des hommes dangereux du département : peu influent, homme d'action. Figure sur l'état des anciens condamnés politiques et hommes dangereux du 13/8/1861:

 

Guichard Jean-Baptiste Sauveur : cultivateur, né vers 1806, non affilié

Guichard Jean : des réceptions ont été faites dans son bastidon (Trouin Melchior, fin juin 51)

Guichard Sauveur : membre de la société.

Guieu César : cantonnier, né vers 1805,

Guieu Eugène : cultivateur, né vers 1822, reçu à Moissac, le 6/12/51

Guieu Henri : cultivateur, né vers 1823, Recruté par Bagarris Jean. Section de Pons menuisier. Travaille souvent dans les bois et n'est guère au village. Tambour de l'insurrection. Battait la caisse pour le départ du 8 en faisnt le tour du village.

Guieu Isidore : Ménager, né vers 1809 à Baudinard, veuf, 3 enfants. Adjoint au maire. Signe. On aurait fait plusieurs réceptions dans sa maison de campagne dont celles de Jean César, de Martin Fortuné et de Sage Laurent le 15/8/50. Chef de section. Reçoit Ameilh Etienne le 8/8/51. Nie avoir fait partie de la société secrète. Arrivé à Moissac, il aurait voulu faire abattre la croix de mission en disant : "Il faut que cette potence saute". C'est lui qui harangue la foule le dimanche. Condamné à l’Algérie -, embarqué sur le Pluton, camp de St Denis du Sig. Commutation en surveillance le 28/1/54. Figure sur l'état des anciens condamnés politiques et hommes dangereux du 13/8/1861: sans opinion, conduite satisfaisante.

Guieu Louis : cultivateur, né vers 1818. Recruté par Guieu Isidore, reçu par Guichard , chez Guichard en juin 51. Chef de section, commande Patrice Benjamin. A conduit Trouin Melchior se faire recevoir chez Guichard Jean. Travaillait dans les bois le 6. Officier de la colonne en tant qu'ancien militaire.

Honorat Lambert : cultivateur, né à Baudinard le 28/10/1813, fils d'Augustin et d'Anne Blancard. ou le 8/7/51 ? Peyronel Benoit aurait été reçu chez lui le 15/8/51. Reçu par Guichard, dans la maison de Guichard, le 16/8/51.

Icard Joseph : menuisier, né vers 1793. Reçu par Guichard et Guieu César à la société du Niveau le 6/12/51. En mai 53, sa boutique (l'ancienne chambrée du Niveau, dans la maison Garcin ?) abrite des réunions secrètes.

Latil Joseph : maçon de Marseille, né vers 1811. Electeur en 1849. Aurait été reçu à Oraison. Est resté plusieurs années à Baudinard. A fait beaucoup de propagande et d'initiations.

Lazare le charlatan : sonnait le trombone pour le départ du 6.

Mane Benjamin : reçu au bastidon de Guichard par Guichard et Simon L.

Manen Joseph : né vers 1821

Manen Pierre : cultivateur, né vers 1781 à Quinson, marié, 2 enfants. Ne signe pas. Reçu le 15/8/51 par Guichard et un ouvrier cordonnier, dans les champs, sur un vieux sabre. Sollicite Bech Clair qui refuse. A porté le drapeau rouge, le 6. Va au café à Aups le 6 au soir avec Simon. Condamné à l'internement, commué en surveillance par Quentin Bauchart le 16/4/52

Martin Félix César : instituteur communal et secrétaire de Mairie, né

Mathieu Joseph Germain : dénoncé comme insurgé par l'instituteur

Mathieu Laurent Germain dit Ganiset : bucheron, né vers 1807. Reçu par Guichard à Moissac le 6/12/51.

Martin Fortuné: futur artignoscais, reçu le 15/8/50, alors qu'il habite encore Baudinard.

Martin Joseph : cultivateur, né vers 1809,

Martin Louis : cultivateur, né vers 1799,

Martin Toussaint : aubergiste, né vers 1793, signe. Dit ne pas être rouge et avoir été entraîné dans la colonne.

Monges Céline née Poirson : mariée, 1 enfant, née vers 1824 dans la Meurthe. Signe. Arrêtée à Baudinard. Nie avoir les mêmes idées politiques que son mari. Condamnée à l'Algérie, commuée en surveillance par Quentin-Bauchart le 16/4/52.

Monges Hyacinthe : docteur en médecine, né le 17 fructidor an IX à Baudinard, marié à Céline Poirson sans enfant (sa femme en déclare un). Fils d'Hyppolite, propriétaire, et d'Henriette Fouque. A la révolution du 24 février 48, était président d'un club à Marseille. (Des Travailleurs, des Prolétaires, des Montagnards, ou de la Fraternité ?) Dit être le médecin de Mr Laponneraye, rédacteur en chef de La Voix du Peuple. Dit qu'il a peut-être croisé Rique dans les locaux du journal. A Baudinard depuis octobre 51. Il nie faire partie de la société secrète : « On se fait trop facilement trahir. » Dit n'avoir jamais été condamné. Guieu dit que les messagers sont venus chez lui la nuit du 5 au 6. On l'accuse d'avoir harrangué la foule à Baudinard le 8/12 pour marcher sur Draguignan en disant que la troupe fraterniserait avec les insurgés. Il dit qu'ils sont partis seuls, mais Reboul affirme qu'ils suivaient la colonne en voiture et Bastian dit que sa femme était à cheval, lui à pied dans la colonne. Il part pour Aups le 8/12, avec sa femme à cheval et Guichard. Ils arrivent à 11h30. Le 9/12, il part d'Aups pour Salernes demander à Duteil un laisser-passer pour Draguignan. Refus. Il retourne alors à Aups, emmenant Duteil dans son cabriolet, un bout de chemin. Trésorier dans l'Etat-Major de Duteil, il préside la commission de l'impôt. Le 8/1/52, les gendarmes d'Aups vont l'arrêter, mais il est introuvable. Ils soupçonnent qu'il se cache dans un bastidon. En fait, il a déjà été arrêté, à Gréolières. (Il est à Grasse le 6/2) Il dit avoir été forcé par Duteil à prendre part à l’insurrection. Condamné à l’Algérie +, embarque sur le Pluton, camp de Sidi Bel Abbes, interné en Algérie le 13/4/53, puis en France le 16/8/53 (il a été grâcié le 27/7), le 8/3/56, il est encore en Algérie et refuse la commutation. grâcié le 23/6/56. Noté sur un état des hommes dangereux du Second Empire comme socialiste, ex-président d'un club à Marseille. En 1850, alors médecin à Marseille, il prend 7 ha 106f à Baudinard

Monges Hyppolite : propriétaire, né le 15/11/1769, père de Hyacinthe. Marié à Henriette Fouque. Habite Marseille en 1847. Electeur en 1847 avec 31f de contribution (25°)

Patrice Benjamin : cultivateur, né vers 1831. Membre de la société. Reçu par Simon L. et un coupeur de pierres de Gréoux, fin août 51 au bastidon de Guichard Jean. Section de Guieu Louis. Le 6, avec Autran Joseph, il porte à Pellegrin d'Artignosc des instructions écrites de Simon L.

Payan Louis : né vers 1819, ne signe pas. Membre de la société. Reçu le 20/9/51 au cabanon de Jean Guichard apr Guichard et Simon L., recruté par les mêmes. Recrute Constans mistraou

Pellegrin Jean-Baptiste : cultivateur, né le 22/5/1789 à Baudinard. Père d'Antoine, le président d'Artignosc. Fils de François, travailleur, et Françoise Serralier. Epouse le 23/4/1816 Marguerite Simon, née le 4/4/1789 à Baudinard de Barthélémy, travailleur, et Elisabeth Regibaud. Membre de la commission provisoire. Soldat d'Empire au 79° de ligne : médaillé de Ste Hélène (1857)

Peyronel ou Peyrounel Benoît : né vers 1799, Membre de la société. Sollicité par Guichard, reçu par Guichard et Pellegrin le 15/8/51 au bastidon d'Honorat Lambert, 

Peyrounel ou Peyronnet Jean-Baptiste : garde champêtre, né vers 1805. Membre de la société, un des premiers affiliés avec Guichard et Simon L.. Reçu par Latil et un ouvrier d'Avignon, il y a 2 ans dans la maison de Guichard. Recrute Garcin Joseph.

Pons Antoine : né vers 1829, reçu le 6/12/51 à Moissac par Guichard, n'avait jamais été sollicité.

Pons Jean-Baptiste Césari (?) : ancien boulanger, né vers 1805, infirme. Signe. Beau-frère de Simon Hyacinthe Jean-Baptiste. Le 15/9/51 (!) il demande la clef du bastidon de son beau frère (Simon Hyacinthe) au quartier St Jean, pour des réceptions. Il y eu alors les réceptions de Constans Joseph et Rouvier maçon en présence de Jean C., Guichard et Guieu Isidore. Reçu par Simon Laurent le 6/12/51, juste avant le départ. Membre de la commision provisoire.

Pons Joseph : Artisan menuisier, tonnelier, né vers 18010 à Baudinard, marié sans enfant. Signe. Reçu par Simon. Chef de section, commande Rouvier JB, Constans mistraou, Guieu Henri. Recrute Bagarry Jean en mai 1851. Assistant à la réception d'Honorat le 16/8/51. A assisté à la réunion démocratique composée des chefs de toutes les communes qui a eu lieu à Sorps dans les premiers jours de juillet 1851. S'oppose à Guieu Isidore à propos de la croix de Moissac : il le menace s'il continue à insulter la religion. "Nous sommes les maîtres, c'est à nous de commander" dit-il au garde forestier de Sabran le 8/12. Agent actif de la propagande. Exalté. Algérie. Obtient un congé de 3 mois en 10/54. Peine commuée en surveillance le 13/2/55. Figure sur l'état des anciens condamnés politiques et hommes dangereux du 13/8/1861: sans opinion, conduite parfaite

Reboul François : né vers 1802. Oncle germain d'Antoine Pellegrin dont il est témoin du mariage le 9/9/1841. Ne signe pas. Sollicité par Laurent Sage et un étranger. Membre de la société. Reçu par César J. assisté de Guichard et Isidore Guieu en 9/51. Monte la garde à la réunion chez Honorat Lambert où fut reçu le fils de Laurent Dauphin. Recrute Bagarre Louis de Bauduen. Envoyé par Guichard porter l'ordre de départ à Bauduen à Audibert, fils de la veuve, le matin du 6. Il revient à Baudinard sans réponse avant 10h.

Rouvier Jean-Baptiste : maçon, né vers 1810. Membre de la société. Recruté par Trouin Jean-François, reçu par Guichard le 16/8/51 au Bastidon de Simon Rabassier ou le 15/9/51 au bastidon de Simon Hyacinthe JB Section de Pons menuisier. Etait à la réunion d'élection des chefs de section.

Sage Firmin : né vers 1825,

Sage Laurent : tisserand, né vers 1820. Signe difficilement. Recruté par Guieu, adjoint,

Sage Louis : maçon ?, né vers 1810. Reçu par 2 étrangers fin juillet (51 ?). Recruté par Baptistin. "Je n'avais pas voulu assister à la plantation de l'Arbre de la Liberté. Depuis, on me regardait d'un mauvais oeil."

Simon Alexandre : ménager, né vers 1819, peut être frère de Laurent. Membre de la société. Reçu (par surprise !) par Guichard et un charron de Riez le 15/8/51, dans une vigne quartier du collet. Section de Fabre

Simon Hyacinthe Jean-Baptiste : né vers 1811,

Simon Laurent : Cultivateur ou ménager, né le 10/8/1808 à Baudinard, marié, 1 enfant. Fils de Clair et de Magdeleine Lions, Reçu en septembre 1850 (ou au début 1850 ?) par Latil et un ouvrier boulanger d'Avignon dans la maison de Guichard. Nommé président 8 ou 10 mois après chez Guichard.

Simon Louis dit Baptistère : cultivateur, né vers 1813. Membre de la société. Reçu par Guichard le 15/8/51, à la remise d'Amielh au quartier St Jean.

Simon Hyacinthe dit Rabassier : habite certainement à la Forêt. Reçu le 14/8/51 par Rougier de riez au bastidon de Lambert Honorat. Le 16/8/51, les réceptions de Rouvier JB, Guieu Henri et Bourjac Auguste ont lieu dans son bastidon et fin août 51 celle de Constans mistraou. Une réunion s’est tenue le 16/8/51, la nuit, au bastidon de Simon. Il y avait 15 personnes dont Jean César d’Artignosc, Simon Laurent, Guichard et un « étranger à la longue barbe ». On procéda alors à 3 ou 4 réceptions.

Simon Sauveur : né vers 1828, ne signe pas. Membre de la société. Reçu par Guichard, assisté de Pons menuisier et Guieu Isidore, en juillet 51 au bastidon de Jean Guichard, sollicité plusieurs fois par Laurent Sage. Avait assisté à la réunion du 8/7/51 au bastidon d'Honorat Lambert où l'on a reçu JB Fabre. Fait partie du groupe allant à Moissac en avant garde le 6

Trouin Jean : cultivateur, né vers 1800. Refuse de témoigner sur la société mais avoue en faire partie. Membre de la commission provisoire.

Trouin Jean-François : recrute Rouvier JB en août 51

Trouin Melchior : cultivateur, né vers 1829 Recruté par Garcin Louis. membre de la société. Reçu par Guichard fin juin 51 au bastidon de Jean Guichard.

 

Retrouvez-nous sur notre nouveau site

www.1851.fr